Accueil Kennedy optic
05 62 79 32 54
Prise de RDV conseillée
Ccal Super U
Avenue du Pdt Kennedy
31330 GRENADE
Lunettes tendance design
Site 631b709b7251d.jpg

Actualités

verres progressifs
26/01/2022

Choisir mes progressifs


La presbytie est un trouble visuel lié à l'âge, qui nous touche généralement après 45 ans. Les objets à proximité sont flous, tandis que ceux qui sont lointains peuvent être vus clairement. Oubliez les idées reçues sur les anciens progressifs! Les verres progressifs personnalisés, réalisés sur-mesure et selon votre prescription, vous permettent de voir de façon optimale à toutes les distances, de passer confortablement d’une zone de vision à une autre, et de vous y adapter facilement.

 1- Rassurez-vous, la presbytie est un trouble de la vision qui se corrige bien.

Physiologiquement, la presbytie correspond à un épaississement et un durcissement progressif du cristallin, qui se situe derrière notre iris. Lorsqu'il perd son élasticité, sa capacité de se concentrer sur des objets à proximité baisse. La presbytie peut s'accompagner d’autres problèmes de vision tels que la myopie, l’hypermétropie et l'astigmatisme. La vue nous apportant 80% de nos informations, la presbytie complique notre vie, notamment lorsque nous utilisons les écrans numériques. Une vue mal corrigée peut aussi entraîner un syndrome de fatigue visuelle digitale, des yeux qui piquent, voire des maux de tête. C'est difficile de se concentrer, de maintenir notre attention. Comme nos yeux n’ont pas été conçus pour les écrans, Il faut les soulager avec des verres parfaitement adaptés à la vie connectée.

2- 333 fois par heure ! C’est le nombre de fois où nous changeons de distance de regard sur les écrans.

En moyenne, nous passons de 8 à 10 heures par jour sur deux ou trois écrans simultanément : smartphone, tablette, ordinateur ou tableau de bord…. En alternant ces écrans, nous allons changer plus de 333 fois par heure de distance de regard, et effectuer à chaque fois une mise au point. Chaque durée de fixation n’aura duré en moyenne que 6 minutes. Et 85 % des 333 changements de distance se passent entre les zones de vision intermédiaire (40 cm) et de près (10 cm).  exercice éreintant pour les yeux, car la fatigue visuelle augmente de 22 % quand on utilise plus de deux écrans.

Lire la suite: 6 conseils pratiques pour choisir mes verres progressifs personnalisés. (hoyavision.com)